Après le coup de force du gouvernement

Avec le projet de loi travail, le gouvernement détruit les fondements du code du travail. Il détruit  la hiérarchie des normes sociales qui garantit l’égalité entre les salarié-e-s. En faisant de l’accord d’entreprise la règle prévalant sur la loi ou les conventions collectives, il remet en cause  le principe de faveur selon laquelle la convention et l’accord collectif de travail ne peuvent déroger à la loi que s’ils comportent des dispositions plus favorables aux salariés.  A la clé,  plus de flexibilité, salaires en berne, manque de protection sociale et aggravation du chômage et de la précarité.

Les  agents de la fonction publique seront impactés par la « loi travail », par transpositions ou par mesures d’application directe comme le Compte Personnel d’Activité (CPA) qui détruirait toutes nos protections collectives.

Aujourd’hui comme hier, dans l’unité syndicale, avec la jeunesse et une écrasante majorité de l’opinion publique, il y a un rejet massif de la loi El Khomri et de son monde.

La tentative de coup de force du gouvernement pose la question de la démocratie, à l’entreprise et dans la cité. Le projet de loi prévoit de court-circuiter les organisations syndicales et de faire pression sur les salariés par le chantage à l’emploi. Ce déni de démocratie sociale a pour équivalent, dans le champ politique, le court-circuitage du travail parlementaire par l’utilisation de l’article 49.3.

Un appel à la grève relayé par  la CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL est lancé pour les 17 mai et 19 mai ainsi qu’un appel à manifester.

Les prochains RDV sont les suivants :
·    Mardi 17 mai appel à manifester à 14 heures Place Ecole Militaire (proximité du MEDEF) vers Matignon.
·    Jeudi 19 mai appel à manifester à 14 heures de la place de la Nation à la Place d’Italie.

Nous vous proposons de faire un point tous ensemble :

mardi 17 mai à 12H30
RDV devant la cafétéria du 107 rue de Grenelle
avant le départ à la manifestation

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *